Menace terroriste : “La moindre alerte entraîne des mesures spectaculaires”

Des messages contenant des menaces d’attentat, échangés entre le numéro un d’Al-Qaida et le chef d’Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA), ont précipité la décision de Washington de fermer dès dimanche 4 août une vingtaine de ses ambassades et consulats, d’après plusieurs médias américains. Mardi, les Etats-Unis ont appelé leurs ressortissants ainsi que leur personnel non essentiel vivant au Yémen – une des bases arrière de l’organisation terroriste – à quitter le pays “immédiatement”. Des avions de l’US Air Force ont commencé à évacuer des Américains vers la capitale, Sanaa. Dans la foulée, Londres a évacué tout le personnel de son ambassade à Sanaa, en raison “d’inquiétudes accrues quant à la sécurité”, a annoncé le ministère des affaires étrangères.

Comments are closed.