L’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie (Ocid) satisfait du déroulement du scrutin

files.phpL’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie (Ocid) dresse un bilan plus ou moins satisfaisant du début des législatives de 2015, dans un point de presse auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

A travers une méthodologie d`observation systématique axée sur les principes statistiques, l`Ocid a présenté les tendances globales pour l`ouverture des bureaux de vote.

« Le processus électoral a débuté, de manière plus ou moins acceptable, pour les 1,273 bureaux de vote considérés et répartis sur tout le territoire (national), incluant la zone métropolitaine (de Port-au-Prince), les autres villes de provinces et les zones rurales », avance Abdonel Doudou.

Jusqu’à 9:25 am (13:25 gmt), 97.9% des bureaux de vote du pays ont été ouverts. Les matériels de bureaux ont été disponibles dans 91.7% et les documents électoraux dans 78%, à travers les différents centres de vote.

Les partis politiques ont eu une représentation plus ou moins significative, « malgré des retards observés dans la livraison des mandats aux partis politiques »,
considère l`Ocid.

Parmi les partis politiques, qui ont été fortement représentés – allant de 40 a 60% -, l’Ocid énumère le Parti haïtien tèt kale (Phtk) avec 68.6%, le parti Vérité de l`ancien président René Garcia Préval avec 65%, Fanmi Lavalas avec 58.9%, l`Organisation du peuple en lutte (Opl) avec 52.9%, le parti Fusion des sociaux-démocrates avec 46.8% et le parti Konvansyon inite demokratik (Kid) de l`actuel premier ministre Evans Paul avec 46.5%.

Cette représentation semblerait garantir un minimum de transparence du processus électoral à l`intérieur des bureaux de vote, avance l`Ocid.

« Les femmes ont été représentées de manière significative, dans le processus de vote, tant comme membres des bureaux de vote que comme mandataires. Pas moins de 33.3% des membres de bureaux de vote (Bv) et 38.1% des mandataires sont des femmes »..

Ces données d’observation devraient permettre aux membres du Conseil électoral provisoire (Cep), aux responsables des partis politiques, à la population en général, de se faire une idée de la qualité du processus électoral pendant les premières heures, anticipe Rosny Desroches, de l`Initiative de la société civile (Isc)

L’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie (Ocid) est un consortium de la société civile, formé de l’Initiative de la société civile (Isc), du Centre Œcuménique de droits humains (Cedh) et de Jurimedia.

alter

Comments are closed.