Les commissions poursuivent leur enquête sur le décès du juge Jean Serge Joseph

 Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et les commissions parlementaires poursuivent leurs investigations sur les circonstances du décès du juge instructeur Jean Serge Joseph.

Le président de la commission spéciale de la chambre des députés, Shadrac Dieudonné, a révélé qu’il avait en sa possession les résultats de l’autopsie du corps.

Cependant M. Jacques Lethan, membre du CSPJ a admis que le document n’avait pas été communiqué à son institution. L’organe disciplinaire de l’appareil judiciaire entend toutefois poursuivre son enquête.

M. Lethan n’a pas voulu fournir des informations sur l’identité des personnalités qui seront auditionnés. Il a rappelé que le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Raymond Jean Michel, certains magistrats et des proches du juge défunt ont été auditionnés.

Le conseiller judiciaire s’est gardé de répondre aux questions des journalistes sur d’éventuelles contradictions dans les déclarations du doyen du tribunal.

Entre temps, l’Association des Magistrats (Asma) appelle les juges à manifester leur solidarité avec le juge Jean Serge Joseph en levant siège ce jeudi 25 juillet à 10 heures AM.

Le président de l’Asma, Francisco René, assure qu’il s’agira d’un geste symbolique dans les 18 juridictions du pays. Le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix n’est pas informé de l’enquête autour des circonstances du décès du magistrat mais promet qu’une délégation participera aux obsèques au Canada.

Par ailleurs, la Plateforme Haïtienne de Défense des Droits Humains (POHDH) a déploré le refus du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince de diligenter une enquête sur les circonstances du décès du juge.

L’avocat Samuel Madistin et des organisations de défense des droits humains avaient sollicité l’ouverture d’une enquête sur ce déces.

Comments are closed.