Haïti et Vietnam définissent un cadre de coopération

Le Vietnam est devenu l’un des axes prioritaires de la coopération externe d’Haïti. Le Premier Ministre Laurent Lamothe, également ministre de la planification et de la coopération externe avait identifié en décembre 2012 ce nouveau point de contact pour les échanges commerciaux avec les pays asiatiques.Après 7 mois de négociations les ministres haïtiens et vietnamien du commerce ont paraphé en début de semaine a Hanoï un accord cadre de coopération. Cet accord vise à attirer de nouveaux investissements en Haïti et à renforcer les relations de coopération entre les deux pays notamment, dans les secteurs du commerce et de l’industrie.
” Haïti est un partenaire important pour le Vietnam et nous sommes honorés de l’opportunité qui nous est offerte d’investir et d’exporter nos produits vers Haïti, notamment le riz “, a déclaré le ministre vietnamien du commerce Vu Huy Hoang.

Outre la Vietel, propriétaire minoritaire de la Natcom, le riz vietnamien, dénommé ” 10 sur 10 ” est le seul produit commercialisé par les vietnamiens en Haïti.

Dans le souci d’augmenter d’encourager les entrepreneurs vietnamiens à investir en Haïti, le Premier Ministre Nguyễn Tấn Dũn effectuera, en compagnie d’une forte délégation d’hommes d’affaires, une visite officielle en Haïti. Ces investisseurs profiteront de leur séjour en Haïti pour explorer d’autres pistes de coopération, notamment dans les infrastructures, la construction et les finances.

Le ministre du commerce vietnamien Vu Huy Hoang a souhaité étendre ses relations avec Haïti dans l’énergie, le textile, les produits alimentaires et l’électronique.

De son coté, le ministre Wilson Laleau a indiqué que la coopération vietnamienne constitue l’une des priorités de l’administration Martelly. La délégation haïtienne a également évoqué la nécessité de créer une commission mixte bi-nationale dans la perspective d’explorer d’autres secteurs potentiels d’investissements.

Outre le ministre Laleau, la délégation gouvernementale haïtienne comptait également le ministre de l’agriculture, M. Thomas Jacques, le secrétaire d’État aux travaux publics et transports, M. Philippe Cinéas.

Comments are closed.